Espace Membre
 

7ème Rallye du Salamandre 2020

RALLYE SALAMANDRE 2020

 

Direction la Belgique pour ce deuxième rendez-vous du Championnat de France des Rallyes FFSCA Groupe A.

Un bruit assourdissant me fait sortir des bras de Morphée, le réveil sonne et re sonne, j’émerge le réveil indique 5 h 00, la raison de mon levé tôt me frappe et je me lève en vitesse, aujourd’hui direction la Belgique pour le 7ème  Rallye du Salamandre.

 

Rendez-vous est pris à 6 H 00 à la sortie de Lyon avec josé Bordonado et son copilote, équipage d’une Ford Escort Cosworth pour un convoiturage rallystique. Après quelques minutes de route, me voilà aux rendez-vous, le belle anglo- américaine est sublime au couleur d’un célèbre cigarettier.

Après un bon café, nous prenons direction le village de Leval-Chaudeville  (village de la province de Hainaut. Traversé par la Hantes, son territoire est borné au nord par Bousignies-sur-Roc (France) et Thirimont, à l’est par Beaumont, au sud-est par Solre-saint-Géry et au sud et à l’ouest par Leugnies) ville de départ du rallye.


 

Les six heures de routes auront permis de refaire le monde et tous les rêves possibles, le panneau LEVAL – CHAUDEVILLE fait son apparition devant nous, un membre de l’équipe d’organisation nous fait signe de nous arrêter. […] Après quelques explications, nous suivons les flèches d’orientation direction le Parc remorque A8/A7K, le village est en ébullition. Nous tentons de nous frayer un passage aux milieux des nombreux spectateurs. Avec un passage aux Vérifications de 13 h à 14 h, les nombreuses A6K bloque la route, ce qui ne facilite pas le passage du village.

Pendant que José et Bub décente la Ford, je décide de me rendre à pied aux vérifications.

Il s’emblerait que l’organisateur du championnat est fait le bon choix cette année en proposant uniquement aux véhicules du Groupe A de marquer des points. Ils sont  61 équipages inscrits au championnat 2020 et ils seront 44 équipages à prendre part au rallye.

La classe A6K est la plus fournie avec 19 voitures ;

- Peugeot 206 S1600 pour Delenne, Rico, Moreno, Ponton et Murat

- Peugeot 106 Maxi pour Ryez, Loiseau, Tivolle, Rondot, Mallamaci, Felix et Benevent

- Renault Clio S1600 pour Weisbecker, Gaborit et Decroos

- Fiat Punto S1600 pour Ploncard et Parisi

- Citroën C2 S1600 pour  Grange

- Citroën Saxo S1600 pour Raunier

Ma venue pour la septième édition du rallye est due au fait que je fais partie de l’organisation en tant que  commissaire au CH entrée de Parc d’assistance. D’ailleurs la réunion organisation va bientôt démarrer alors je vous laisse.

Après 2 h de réunion, me voilà sortie, le temps s’est couvert, le ciel est gris et menaçant. Le public est toujours présent, je décide de me mêler à la foule, les véhicules de la Classe A8 sont en train de passer aux vérifications, vainqueur du dernier rallye, Marsé arrive en Belgique en Favori avec Toyota Celica groupe A. En outsider on retrouve Caron (Mitsubishi Evo 10) qui après la découverte de sa nouvelle monture au rallye de Bornes les mimosas devrai être un gros candidat, mais aussi la Mitsubishi Evo 9 du bouillant Moreel  deuxième  général au premier rallye), ainsi que du pauvre Point qui a dû rendre le carnet dans l’ES1 (rallye de Bornes les mimosas.) A surveiller la Ford Escort de Bordonado, les Lancia Delta de Bolognesi et Lagrange , les Toyota Celica de Bousquet et Techer et les Subaru Impreza de Morin et Tatol.

[…] Rendez-vous avez été pris au resto à 21 H avec les Pilotes du Groupe A8, après le diner décisions est prise de renter au plus tôt, demain la journée promet d’être longue.

 

Le son de la radio locale qui retransmet le rallye me réveille dans ce matin glacial, nous sommes en voiture en train de traverser le village de Leval-Chaudeville avec mon chef de poste direction le CH avec une halte au poste de course situé au parc de départ.

[…] La pluie se met à tomber, j’attends dans la voiture le retour du chef de poste, j’observe avec passion la Peugeot 306 Maxi de Bernez, véritable pompe à feu de prêt de 300 chevaux, une voiture trop rare aujourd’hui qui fit les beaux jours de pilotes comme Panizzi, Delecour, Doenlen ou Chatriot. N’ayant pas envie de me mouiller je décide de regarder la liste des engagés sur le net. Surprise Fanthou en tête du dernier rallye avant de se faire piéger est marqué comme «  Non présenté aux vérifications », Vainqueur du dernier rallye et Favori Badano (Renault Clio Kit Car) aura fort à faire tant les autres participants dans la classe voudront le déloger. En outsider, Bernez et Levy (Renault Megane Kit Car) en grosse bagarre lors du premier rallye devrai nous régaler. A surveiller les Peugeot 306 Maxi de Labeaume et Bardin , la Citroën Xsara Kit Car de Sire ainsi que la Renault Clio Kit Car de Dorsch.

L’horloge de la Golf indique 7 h 50, nous arrivons à l’entrée de l’assistance, mise en place du barnum, il nous aura fallu quinze minutes pour tout monter, maintenant plus qu’à attendre les premiers concurrents.

Au loin, on entend le bruit des véhicules qui résonne dans la vallée qui roule en direction de l’ES1.

Info LiveRacer :

 

ES1 : Sous une pluie battante, Point crée la surprise en réalisant le scratch en 3:07.991 , il devance un surprenant  Levy avec sa deux roues motrices à 1.559. Superbe troisième temps de Maurin avec sa Subaru qui pointe à 1.984. Derrière on retrouve Caron, Bernez et  Poirault, premier de classe A7S avec sa Fiat Punto S2000. Marsé, Moreel et Badado sont regroupés en 2 secondes et Bontoux ferme le top 10 avec sa S2000. Enorme bagarre entre A6K,  Moreno, Decross et Ploncard sont séparés par 8/10 ème de secondes. A noter les sorties de Ryez et Lagrange qui se percute, Tatol qui arrache une roue 200 M après le départ , Bardin et Techer  tape un poteau, Sire qui détruit sa xsara sur une bosse et  Bousquet tape une souche et provoquera un arrêt de course suite à l’embrasement de sa Toyota.

 

ES2 :   Scratch de Caron en 3:33.662 qui devance la Punto de Poirault  de 2.8 s, sur la troisième marche du podium Marsé place sa toyota. Superbe 6ème temps de Tivolle avec son A6K qui repousse le deuxième de classe à 5 secondes. Bossard 9ème temps conserve sa deuxième place de classe. Tête à queue pour Pallone qui perd 15 secondes. 21ème temps pour Bonnefoy en découverte de sa Megane Kit car. Cette spéciale fait des victimes, sept abandons, Grange, Gaborit, Raunier, Loiseau, Dorsch, Murat et Moreel.

 

ES3 : Deuxième scratch pour point qui devance une nouvelle fois levy , Badano place sa Clio sur la troisième marche du podium.13ème temps de Decross (premier A6k) il devance de 1/10 Ploncard. Ponton 19ème avec sa Peugeot 206 S1600. Parisi et tivolle en bagare pour la huitième place du A6K.

 

ES4 : Deuxième scratch de Caron devant Moreel (repartie en super rallye) et Marsé.   Bardin dans le Top 5 avec sa Peugeot 306 Maxi, Ploncard ferme le Top 10 avec sa Punto S1600. Superbe 20ème temps de Felix avec sa Peugeot 106 Maxi. A noter, En bataille pour le podium Levy se fait surprendre rate son freinage et finit dans une maison, Poirault part en tonneau avec sa Fiat.

[ ….] Le Temps est toujours menaçant mais la pluie s’est arrêté depuis un peu plus de 30 minutes, Ponton rentre dans la zone de Pointage, les visages sont tirés, preuve de la difficulté du rallye. Ils leur reste quatre épreuves chronométrées, majoritairement les équipages ont montés les pneus slick .

 

   Info LiveRacer :

 

ES5 : Premier scratch pour Moreel qui devance Marsé  de 5.8 s et Maurin de 6.7s. 7ème et 8ème Pallone et Bossard aux coudes à coudes pour la victoire dans le groupe S2000 à l’avantage du premier. Gros temps de Decross qui repousse Ploncard à 6 secondes. Top 10 pour Bonnefoy avec sa Renault Megane KC. 20ème temps pour Weisbecker avec sa Clio S1600. Sortie pour Badano en bataille en A7k qui ouvre ton train arrière ainsi que Bernez qui ouvre lui son train avant sur une souche. Parisi  part en Tonneau avec sa Punto.

 

ES6 : Troisième scratch de Caron qui devance Moreel  de 1/1000 s, troisième on retrouve la Toyota de Marsé. Meilleur temps de classe pour Bossard (9ème) et Tivolle (14ème). Grosse bagarre entre Benevent (106 Maxi) et Delenne (206 S1600) séparé par 1.5s. 24ème temps de Rondot.

 

ES7 : Premier scratch pour Levy qui repousse Caron à 8/10 et Moreel à 1.2s. Bontoux 12ème temps et troisième de classe S2000. 13ème temps de Bolognesi avec sa superbe Lancia Delta et 26ème temps pour Mallamaci avec sa Peugeot 106. Fait marquant de ce chrono, la grosse sortie de Maurin qui détruit sa Subaru après avoir pris un arbre dans une courbe rapide (sans dommage pour l’équipage).

 

ES8 : Marsé remporte le dernier chrono du rallye et sa premier victoire de spéciale, derrière suivent sur le podium Caron et Levy. Moreno aux portes du Top 10. En Bataille pour la première place du groupe A6K, Decross se fait surprendre sur un freinage et en reste-la.

 

Classement après Pénalités de l’organisation.

 

 Magnifique victoire Caron qui est passé aux travers des erreurs pour s’imposer devant Marsé qui n’a pas démérité. Point hyper régulier accroche le podium, un résultat encourageant après ses débuts chaotique au rallye de Bornes les Mimosas (Sortie ES1).

 

Top 3 Classes :

 

Classe A8 : Les trois premier dans l’ordre du classement scratch Caron, Marsé (qui repart en tête du championnat) et Point.

 

Classe A7K : Victoire de Bernez malgré ses péripéties devant Levy et Badano.

 

Classe A6K : Victoire de Ploncard , deux de suite et une superbe 5ème place scratch , suivent les très réguliers Delenne et Benevent.

Classe S2000 : Superbe bataille et Victoire de Pallone qui devance Bossard de 10 secondes. Troisième on retrouve  Bontoux.

 

Interview à chaud :

 

Nicolas Weisbecker « Je n’ai donc pris aucuns risques pour boucler les spéciales sans erreurs. Au fur et à mesure des regroupements je me rends compte qu’il y’a beaucoup d’abandons »

Clément Gaborit « A l'assistante je suis repartie avec des  pneus slick , mauvais choix retour de la pluie milieu de l'es2, après la grande ligne droite avec les gauche droite à font y a le gros freinage avec la bite en béton , la voiture a glissé avec la pluie et j'ai arraché la roue avant gauche. »

Louis Murat « Je n'avais jamais roulé sous la pluie avant le début de ce rallye et je ne suis pas arrivé à m'adapter aux distances de freinage. »

Arnaud Point « juste une belle frayeur dans l'es5 juste avant l’arrivée, la voiture a décroché au freinage du dernier croisement, je me suis retrouvé dans le mauvais sens »

Remy Caron « Toujours en inter, suite à l’attente au parc de regroupement, la météo s'améliore et partons sur une spéciale (ES6) quasiment sèche. Un manque d'adhérence mais une légère amélioration tout de même »

Amandine felix « Je pars dans l’ES5, vers la fin du chrono je me fais une belle frayeur qui me coûte 10 secondes »

Mick Decroos « je décide d’attaquer coûte que coûte dans l’ES8, résultat sortie …  je ne peux m’en prendre qu’à moi-même »

Mathis Poirault « mon ingénieur météo me dit que la pluie descend et que il y a peu de taux d'humidité donc je décide de partir en slick sauf que au moment de prendre le départ la pluie s’intensifie, beaucoup de glisse mais le temps est convenable »

Damien Ploncard « Il faut se remettre dedans… je prends le départ et j'arrive sur les deux premiers virages après la bosse et je sens que la voiture glisse dans tous les sens, ce qui me refroidis direct. Je termine l'ES sur la défensive et réalise malgré cela un temps correct. »

 

Benjamin Prevot « le temps s'est éclaircie le sol est pratiquement sec les pneus slick allait enfin pouvoir être à leurs performance optimale, je commence l’ES 7 à fond et juste après le passage de la forêt le saut et la sur la retombé un cardan casse et je finie ma course dans un poteau »

 

Regis Bernez « La route sèche un peu et je me fais surprendre sur la terre (ES5)»

 

Pierre Benevent « Au fur et à mesure des spéciales et les sensations s’améliorait et le nombre d'abandons augmentait ce qui je pense me permet de faire un bon résultat pour mon premier rallye »

Kevin delenne « J'ai atteint mon objectif qui était de prendre de l'expérience en finissant le rallye sans faire d'erreur »

Manuel Ponton « Branle-bas de combat dans le paddock et installation des pneus inter pour limiter les risques, la météo étant changeante et instable. Nous rallions le CH1, claquons le point mort, respirons un grand coup, ruptons et enquillons la 1ère... Le rallye est lancé...»

 

David Marsé « un peu après la première épingle de l'Es je perds l'auto sur un gauche et je m'en vais taper en latéral le mur, bilan je perds l'aileron arrière »

Nicolas Sicre « La pluie s'est invitée ce qui a rendu la partie plus complexe avec des tracés très techniques »

[…]

Après cette journée pluvieuse, le CH est démonté direction le parc, les autos auraient bien besoin d’un bon nettoyage, je rejoins mes compagnons de route, José et Bub qui ont ramené la Ford en un seul morceau avec une 8ème place au général. […] Je vous donne rendez-vous pour le prochain rallye,  et surtout prenez soin de vous, #restez chez vous


le 26/04/2020

 

Rallye FFSCA - copyright © 2014 - 2020 - Réalisation PJ Loton