ACCES ESPACE MEMBRE

[VAR] PIRARD SUR UN NUAGE

En débarquant dans le Var, les pilotes savaient qu’ils allaient être confrontés  à la pression sur ces routes atypiques et difficiles. Chacun avaient à cœur de confirmer sa saison et de décrocher la Coupe de France des Rallyes 2014.

Au programme de cette finale : Plan-de-la-Tour, Gonfaron et Vidauban à faire trois fois (dont l’ES9 bonus) soit un total de 8 spéciales divisées en trois étapes. Au parc de regroupement de Sainte-Maxime, chacun essaye de faire ses propres pronostics.

Prix FFSCA Rallye : pour tous les vainqueurs de groupes à savoir Pirard, Fremont, Lespes, Berret, Bossard, Quesnay, Ponton, Chevasson et Cousin.

Bagarres : mention spéciale pour les Groupes WRC, R3, F et R2.

FILM DE LA COURSE

Première étape :

ES1 : Il est 14h15 quand Pirard s’élance dans l’ES1 Plan-de-la-Tour. Avec un temps de 1’58''8, il réalise le scratch devant Garcia et Piernet qui pointent à 5/10ème. Derrière, Bossard et Chevasson ont pris les devants dans les groupes A et F, en RRC Huguet devance de peu Grenier, en R3 Ponton, Cartalade et Berthomé sont dans un mouchoir de poche avec à sa tête le premier cité, le R2 est pour l’instant pour Garcia et en S2000 Lespes a pris les devants sur Grenier qui pointe à 3 secondes ainsi que Berret sur Guislain en GT+. Quesnay survole le F2000 devant Esposito, Crespe et Dessaint.

ES2 : Pirard ne s’endort pas, il frappe fort dans Vidauban en devançant Piernet de 4 secondes qui récupère la deuxième place provisoire , Garcia est sur le podium. Changement de leader en R3, Cartalade devant Berthomé et Ponton. Fremont se détache de Huguet en RRC, grosse bagarre entre Chevasson et Closset en Groupe F, Joyeux ne pointe pas loin. A noter les abandons de Esposito et Rousselot sur sortie de route.

ES3 : La spéciale de Gonfaron appelée le juge de paix par les pilotes est à parcourir 3 fois avec un profil étroit et rapide où les arbres viennent côtoyer les bas-côtés. Il ne faut pas faire de faute, ce que va réaliser Pirard en scratchant cette dernière spéciale à 115km/h de moyenne devançant la Fiesta de Piernet d’une seconde, Garcia toujours troisième. A noter le 5ème temps de Quesnay avec sa Clio Williams. Sortie de Jabrin en bataille pour le R2.

BILAN ETAPE 1 :
 
WRC : 1. Pirard - 2. Piernet - 3. Garcia - 4. Leclerc
S2000 : 1. Lespes - 2. Grenier - 3. Delvincourt   
RRC :  1. Fremont - 2. Grenier - 3. Huguet - 4. Rousselot
A :  1. Bossard - 2. Jaccotey - 3. Roques - 4. Aubry
GT+ :  1. Berret - 2. Guislain - 3. Daignault
F :  1. Chevasson - 2. Closset - 3. Joyeux
F2000 : 1. Quesnay - 2. Crespe - 3. Esposito - 4. Dessaint
R3 : 1. Cartalade - 2. Ponton - 3. Berthomé - 4. Charrière
R2 : 1. Cousin - 2. Garcia - 3. Milesi - 4. Jabrin

Deuxième étape :

ES4 : Premier scratch pour la Fiesta WRC de Garcia devant une autre Fiesta, celle de Fremont RRC. Sur la troisième place, on retrouve Bossard avec sa Lancer Evo VI. Pirard et Piernet sont partis à la faute, ne réalisant que les 19ème et 22ème temps. Cartalade perd la tête du R3 et passe troisième derrière Ponton et Berthomé. En groupe F, Closset devance de 4/10ème Chevasson.

ES5 : Au terme des 4,7km de Vidauban, c’est Pirard qui place sa Hyundai sur la première marche. Piernet est à 2 secondes, Garcia à 3. Deuxième meilleur temps de Closset en groupe F, Ponton prend de l’avance en R3. En R2, meilleur temps pour Garcia qui reprend deux secondes à Cousin. Grosse sortie de Grenier en bataille pour le RRC, Charrière se fait lui aussi surprendre dans Vidauban.

ES6 : Dans Gonfaron, Piernet réalise un temps canon reléguant ses poursuivants  Garcia et Pirard respectivement à 6 et 10 secondes. 16ème temps pour Cousin avec sa Fiesta R2 qui devance toutes les R3 sur cette spéciale.

BILAN ETAPE 2 :
 
WRC : 1. Pirard - 2. Garcia - 3. Piernet - 4. Leclerc
S2000 : 1. Lespes - 2. Grenier - 3. Delvincourt   
RRC : 1. Fremont - 2. Huguet - 3. Grenier - 4. Rousselot
A : 1. Bossard - 2. Jaccotey - 3. Roques - 4. Aubry
GT+ : 1. Berret - 2. Guislain - 3. Daignault
F : 1. Chevasson - 2. Closset - 3. Joyeux
F2000 : 1.Quesnay - 2. Crespe - 3. Esposito - 4. Dessaint
R3 : 1. Ponton - 2. Berthomé - 3. Cartalade - 4. Charrière
R2 : 1. Cousin - 2. Garcia - 3. Milesi - 4. Jabrin

Troisième étape :

ES7 : Garcia garde sa deuxième place devançant Piernet.  Sortie de Huguet en contrebas, Berret et Daignault ne sont séparés que par 1/10ème, erreur de Cartalade qui perd beaucoup de temps et toutes ses chances de victoire.

ES8 : Pirard ne lâche rien, il résiste à Garcia et gagne la Finale et le groupe WRC, Garcia est devancé sur cette spéciale par un exceptionnel Bossard qui remporte le groupe A. Quesnay qui aura survoler le F2000 peut faire mousser le champagne de la victoire, Lespes est venu à bout de Grenier en S2000, le R3 est pour Ponton, le GT+ pour Berret, le R2 pour Cousin, le RRC pour Fremont. A l’arrivée  Chevasson prenait une pénalité pour un dépassement de vitesse, il arrivait malgré tout à conserver la tête du groupe F pour 4 secondes devant Closset.

LA COURSE DANS LES GROUPES


WRC : 4 voitures au départ, les Ford sont en nombre avec Piernet, Garcia et Leclerc et une Hyundai pour Pirard. La 1ère étape est à mettre à l’actif de Pirard qui réalise les trois temps scratch, son dauphin n’est autre que Piernet qui précède de peu Garcia. La 2ème étape voit Piernet et Pirard partir à la faute et Garcia prendre la tête. Leclerc qui n’a pas trouvé les bons réglages suit à distance.
La 3ème étape est exceptionnelle notamment dans Vidauban où Garcia reprend 1,5 seconde à Pirard. Au général, ils ne sont séparés que de 4,7 secondes. Il reste les 7,4km de Gonfaron et c’est Pirard qui va réaliser le meilleur temps et gagner la Finale de la Coupe de France des Rallyes 2014 devant Garcia à 6 secondes, Piernet à 10 secondes et Leclerc à 51 secondes.

RRC : Sur cette finale, on savait que chaque pilote allait donner le meilleur de lui-même. Huguet tire le premier mais se faisait piéger rapidement, Fremont prenait alors la tête devant Grenier et Roussellot avec leurs Citroën DS3. Malheureusement ces derniers sortaient de la route laissant seul Fremont se diriger vers son premier titre en groupe RRC.

S2000 : Chaque rallye a été le théâtre d’affrontements entre la Peugeot 207 S2000  de Lespes et la Fiat Punto S2000 de Grenier .
La première étape montre clairement que le pilote Fiat n’est pas dans un bon rythme, Lespes s’échappe et ne sera pas rattrapé. Grenier ne pourra visé mieux qu’une deuxième place derrière un excellent Lespes qui devient vainqueur 2014 du groupe S2000. Delvincourt a suivi à distance.

GT+ : Sur un terrain qui tourne beaucoup, pas vraiment favorable à ces puissantes propulsions, les GT+ n’ont pas pu jouer les premiers rôles, mais cela n’enlève en rien à leur course. Domination de Berret qui prend la 9ème place au général et décroche le titre en groupe GT+, la deuxième place est pour Guislain qui pointe à 26 secondes et Daignault à plus de 2 minutes.

A : Bossard survole le groupe avec souvent des temps dans le Top 5, il finira par un superbe deuxième temps scratch dans l’ES8. Il coiffe la couronne de vainqueur 2014 du groupe A, derrière Jaccotey  a fait une belle course avec l’objectif de finir, c’est accompli avec une superbe deuxième place. Roques et Aubry ont vu leurs courses plombées par plusieurs fautes.


F : Pour la dernière année d’existence, les groupes F avaient à cœur de finir en beauté. Sur ce terrain, la Simca de Chevasson et la Porsche de Closset ont semblé plus compétitives que la Manta de Joyeux. Dès la première étape, la bataille est lancée, la Simca prend les devants suivie de très près par la Porsche. La deuxième étape verra l’allemande revenir sur la française avec 2 meilleurs temps. Chevasson rentrera avec le groupe F dans la poche mais au parc d’arrivée, on apprenait qu’il prenait une pénalité pour non-respect du code de la route. Il gardera la tête pour 4 secondes devant Closset suivi de Joyeux.


F2000 : Arrivé en milieu d’année, Quesnay a montré rapidement sa pointe de vitesse, vainqueur à deux reprises, il arrivait ici en favori. Dès la première étape, il montre sa supériorité en reléguant Crespes à 30 secondes, Esposito et Dessaint sont déjà hors-jeux sur sortie de route.
Lors des étapes 2 et 3, Quesnay continue sur le même rythme et rentre en vainqueur du groupe F2000 et ferme le Top 10 au général. Crespe qui ne s’est pas senti à l’aise sur ces routes de l’arrière-pays varois pointe à une belle deuxième place, Dessaint et Esposito pointent à distance mais ont eu le plaisir de passer sur le podium final. 

R3 : Grosse bagarre dans le groupe entre la Honda Civic de Ponton et les deux Renault Clio de Cartalade et Berthomé. Ce sont les Clio qui partent le plus vite lors de l’étape 1 avec Cartalade en tête. Les trois pilotes sont en moins de 7 secondes. Tournant du match lors de l’étape 2, Cartalade et Berthomé partent à la faute et perdent certainement la finale. Ponton prend la tête, ne va plus la lâcher et rentre sur le podium final avec la victoire en groupe R3. Il devance les deux Clio d’une dizaine de seconde. Charrière qui a fait quelques erreurs pointe à distance mais a pris beaucoup de plaisir.


R2 : les R2 ont offert un beau duel à quatre, des Fiesta pour Cousin et Jabrin, face aux autos françaises de Milesi (Peugeot 208) et Garcia (Citroën C2). Alors que l’on attendait plutôt Garcia, c’est Cousin qui part le plus vite en réalisant les trois scratchs de la première étape. Le pilote de la Citroën pointe à 19 secondes, la Peugeot est à 25 secondes. Un moment second, Jabrin sort de la route.
Lors des étapes 2 et 3, Cousin  se fait remonté part Garcia qui prend la tête, Milesi est parti en tête-à-queue et a perdu du temps. Garcia qui a reçu une pénalité pour non-respect du code de la route perd le commandement et laisse le titre en R2 à Cousin qui a fait une très belle course. Suivent Milesi et Jabrin.


INTERVIEW A  CHAUD :


 « Hervé a fait le trou, il va falloir cravacher. On améliore dans toutes les ES, avec un joli passage dans la 3. L'auto au regroupement, on a fait le job et on attend avec impatience la dernière ronde » Valentin Huguet

« Je n'ai eu qu'une frayeur dans la 3ème étape où la voiture, très glissante tout au long du rallye, a décidé de ne pas s'arrêter de glisser à la limite de m'envoyer 10m plus bas. »  Pierre Closset

« Mais à l'assistance les mécanos oublient de faire le plein d'essence et c'est ainsi que la panique s'installe. Je pars sur les spéciales suivantes en ayant un œil sur la jauge à carburant, même trop ce qui me fait faire un tout droit et venir lécher un arbre dans un droite 4. Résultat direction pliée et encore deux spéciales à parcourir avant l'assistance » Logan Joyeux

« Arrivé au premier CH et là on ne rigole plus. La pression est belle et bien là, le palpitant est à 100 mille, le souffle se fait hésitant. Dernier regard vers le ciel, rupteur, dernier décompte et Gaaaz...[...]. On remplit le contrat à savoir régularité et nous nous offrons même le luxe de faire notre best chrono de la soirée sur Gonfaron » Manuel Ponton

« Rallye compliqué, virage, rapide, piège, enfin un vrai rallye du var dans toute sa splendeur. Début des reco je suis un peu perdu dans les notes, j'arrive pas à trouver les bonnes trajectoires, rien ne va ..[...] Je repars pour la 2e boucle le couteau entre les dents, et le cerveau dans le coffre ! J’attaque, j'attaque jusqu'à un freinage plus que tard ! Je bloque les roues, tout droit, 10 secondes de perdu » Dylan Berthomé

 « 2-3 écarts de trajectoires qui auraient pu me coûter très cher dans le début de la 3 car je frôle les barrières et surtout le ravin qui est assez accueillant et qui en a déjà accueilli quelques-uns » Dylan Guislain

 « Suite à un problème radio, je n'ai aucune information sur mes concurrents, je ne sais pas à combien de temps ils sont de moi. C'est donc que je décide de garder un rythme soutenu dans les ES 7 et 8. Au final mes temps sont toujours bons, la victoire est assurée » Florent Cousin

« Après la 1ère boucle, malgré une petite frayeur dans l'ES3, j'ai eu la bonne surprise de voir que non seulement j'avais roulé assez fort, mais qu'en plus Adrien était plutôt en dedans. De bonne augure pour la 2ème boucle »  David Lespes

L'équipe Riviera Motors félicite tous les participants et vous donne rendez-vous pour de nouvelles aventures en 2015


Adrien Chastang, le 05/12/2014

 

Rallye FFSCA - copyright © 2014 - 2017 - Réalisation Codeco